L'Occitan qu'es aquò

Une très riche histoire adossée aux Troubadours

La langue occitane a laissé des indices de son existence comme langue d’usage parlée dès le VIIIème siècle.
Ces indices sont des mots occitans remplaçant les mots latins dans certaines chartes rédigées au cours du haut moyen-âge. On peut dire que du VIIè siècle jusqu’aux premières années du XIIè siècle, l’occitan se parle mais ne s’écrit guère.

En 1102 apparaît le premier texte rédigé en occitan.

Celui que la tradition historique qualifie de premier des troubadours compose ses canços (chansons) à partir de
1110 : il s’agit de Guilhèm (1071-1127), 9è Duc d’Aquitaine et comte de Poitiers, grand-père d’Aliénor d’Aquitaine et arrière grand-père de Richard Cœur de Lion. Dès le milieu du XIIè siècle, de nombreux autres poètes viennent amplifier l’aura de cette poésie révolutionnaire pour son époque et feront du TROBAR (verbe trouver-inventer) le fonds culturel de l’Europe occidentale des XIIè et XIIIè siècles.

Un troubadour est un poète, un chanteur, auteur-compositeur qui, durant le Moyen Âge, se déplace en Occitanie, en Catalogne, en Espagne, en Italie, en Hongrie et jusqu’en Angleterre pour chanter l’amour humain. Le terme trobador, féminin trobairitz, est un mot occitan qui désigne ces poètes chantants s'exprimant en occitan (on dit aussi langue d’òc).

Trobadors et trobairitz chantent la Fin’Amor (en français amour courtois).

La caractéristique majeure de ce mouvement artistique et culturel est qu’il abandonne le latin. Cela fait de l’occitan une langue à part entière : elle se parle et s’écrit selon des normes établies avant les grandes langues officielles qui imposent leur suprématie en Europe aujourd’hui.

Son autre caractéristique majeure est de mettre au premier plan non pas Dieu mais la femme et l’homme. Et la Fin’Amor instaure des règles instituant le respect dû à la femme. La Fin’Amor met en valeur des sentiments délicats. Elle est souvent franchement réaliste et très charnelle, fait l’éloge de l’adultère lorsque la femme a été mariée sans son consentement. La femme et l'homme sont égaux en amour et dans les relations amoureuses ce qui, par extension, pose publiquement la question du consentement féminin. Et cela depuis le XIIè siècle.

Un peu plus tard apparurent les trouvères (poètes inspirés par les trobadors occitans s’exprimant en langue d’oïl (l’ancêtre du français moderne),et Minnesänger en allemand. Beaucoup plus empreints des valeurs héroïques propres à la chevalerie, ces néo-poètes sont porteurs de la culture plus guerrière du nord de l’Europe.

La Fin’Amor se développa et fut codifiée par plusieurs arrêts pris à la cour d'Aliénor d'Aquitaine. Ce mouvement poétique et musical rayonna sur l'Europe durant deux siècles apportant un souffle civilisateur mêlant la joie, l’amour, la générosité et la mesure. Nous sommes les héritiers de ce trésor. Les valeurs de civilisation dont est porteuse la Fin’Amor méritent d’être largement partagées dans le monde d’aujourd’hui. Car la question du consentement féminin n’est toujours pas réglée, plus de mille ans après l’émergence de la Fin’Amor. C’est pourquoi :

- Nous ouvrons la langue-culture occitane à toutes celles et tous ceux qui acceptent la diversité et le plus grand respect pour soi et pour les autres.

- Nous agissons dans le respect de la diversité des croyances et des idées. Nous attachons un grande importance à la laïcité. Nous voulons partager des savoirs, des savoir-faire et des savoir-être en harmonie avec les valeurs instaurées par les trobadors.

- Faire du beau et viser à faire de sa vie une œuvre artistique : plus largement que les arts « officiels », la beauté peuple la nature et nous invite à mettre de l’art partout. Surtout dans nos relations aux autres. Rechercher la qualité maximum et s’écarter du modèle prédateur.

- Dans ce contexte de recherche, amor, paratge e convivéncia prennent une place prépondérante et singulière.

La Civilisation Occitane se définit par sa langue, sa culture et les grands concepts inventés par trobairises et trobadors que vous aurez le bonheur de découvrir grâce à nos formations.

Cette civilisation Occitane est un riche terreau où venir s’implanter.

Aujourd’hui,c’est ici en région Occitanie que nous vous proposons ces valeurs civilisatrices d ‘AMOR, de PARATGE et de CONVIVÉNCIA, des valeurs pour demain.

- AMOR : amour au sens large mais sans exclure ni diaboliser l’amour humain.

- PARATGE : Noblesse du cœur et de l’esprit quelque soit notre origine.

- CONVIVÉNCIA : art de vivre ensemble dans le respect et l’accueil des différences en toute égalité

Il n’est pas nécessaire d’être né ici pour porter haut ces valeurs-là. Parler, lire et écrire la langue des trobadors, pour faire entendre leur voix aujourd’hui écrasée par une pseudo modernité, voilà ce à quoi nous vous invitons.

Grâce à l’afflux de nouvelles bonnes volontés, ensemble, nous redonnons vie à ces valeurs. Venez vous former au CFPO-Région Occitanie et découvrez l’immense richesse humaine de notre langue occitane. Vous serez étonnés, interpellés, soutenus, que ce soit tout au long de votre parcours de formation, dans la rue ou à table, par la création théâtrale, musicale, poétique et littéraire et par les médias occitans. La langue d’amour, l’occitan, émerge peu à peu et cela vous concerne.
OF enregistré sous le numéro : 91340275334